Durant le festival Nouvelle(s) Scène(s), nous avons assisté au deuxième concert de Lysistrata au Camji.

Lysistrata c’est un changement perpétuel, leur musique évolue et se diversifie, nous surprenant à chaque concert. Continuellement en quête d’une musique qui leur correspond encore davantage afin de garder cette envie de jouer et de faire partager leurs morceaux à un public toujours plus réceptif. Ainsi, le groupe très instrumental que l’on pouvait encore entendre cet été, laisse désormais place au chant, aux paroles, aux cris.

Leurs anciens morceaux sont tous repris, modifiés et remixés (parfois au détriment des fans de leurs premiers enregistrements). La musique devient plus brutale et violente et leur jeu beaucoup plus technique. Bien que l’approche paraisse moins expérimentale qu’auparavant, les riffs si caractéristiques de Lysistrata sont toujours là.

De par leur incroyable prestance scénique, les trois saintais nous embarquent dans leur absorbante musique, nous perturbent de changements brutaux, nous crient des «MOTHER ! I LOVE YOU » d’une puissance singulière. Le batteur frappe d’une force folle, le bassiste ploie sous la musique, divague avec elle tandis que le guitariste enchaîne les mélodies complexes.

IMG_4610

Parfois entravé d’apparentes ballades, leur noise rock lacérant nous rattrape très vite. Les doux riffs nous enlacent puis les cris nous repoussent, nous jettent et nous rattrapent continuellement dans une tension qui nous garde en haleine durant tout le concert.

Le spoken world de Ben, puissant aux ressorts tranchants nous prend aux tripes, sa voix pesante nous touche. Leur musique survoltée nous entraîne, nous fait crier, sauter, hurler et lorsque Théo lâche sa guitare pour suivre le batteur dans les explosives percussions de Sugar and Anxiety, les basses nous font vibrer.

20 ans seulement et une originalité folle, une maîtrise déconcertante, une énergie débordante. Leur jeu passionné, plein de convivialité, et toujours parsemé d’humour, nous attache à ce superbe trio.

Cette année, Lysistrata est en tournée avec MØme et Mai Lan dans le cadre de leur victoire du Ricard S.A Live et nous ne saurions que trop vous recommander de foncer les voir et d’écouter leur EP Pale Blue Skin à sortir le 31 mai prochain.

Par Loïs et Mélanie

IMG_4593

Publicités