Samedi 15 avril 2017 dernier, après une semaine de résidence au Camji, nous avons interviewé le groupe City Kay avant leur concert ! 
Sound Reporters : Quel message souhaitez-vous transmettre à travers vos chansons ?
City Kay : On essaie de faire un message universel avec de la réflexion mais aussi du fun et de la passion !
Sound Reporters : Avez-vous toujours fait du reggae ?
City Kay : La plus part d’entre nous en ont toujours fait, oui.
Sound Reporters : Quel autre style de musique pourriez-vous faire ?
City Kay : Un peu de tout ! Du jazz, du hip hop , du folk, de la pop/électro, du blues… Mais jamais de chanson et de rock !
Sound Reporters : Quelle est la valeur qui vous tient le plus à cœur ?
City Kay : La sincérité. C’est important d’être et de rester soi-même. Ceci est une réponse collégiale et unanime (rires) !
Sound Reporters : Une cause que vous défendez tout particulièrement ?
City Kay : La France Insoumise ! On ne défend pas de causes particulières mais la tolérance est très importante tout comme l’amour ou faire attention à la nature.
Sound Reporters : Avec quelle artistes aimeriez vous collaborez ?
City Kay : On aimerait bien collaborer avec des rappeurs conscients ou un Bluesman américain. On aimerait aussi beaucoup travailler avec des chanteurs qui ont un autre style comme Sting ou Rihanna. Ou bien avec Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen (rires). On pourrait leur faire dire des trucs incroyables ! Mais le meilleur ce serait Bob l’éponge !
Sound Reporters : Dans quel pays aimeriez-vous voyager ?
City Kay : Aux Maldives, en Asie, en Inde… Partout !
Sound Reporters : Quel son, bruit ou musique illumine votre journée ?
City Kay : Presque tout le groupe est unanime pour dire que  c’est la voix de leurs enfants qui illumine leurs journées sauf Yoann qui préfère les cris des poules !
Interview et photo réalisées par Nolwen, Samy & Vincent

 

Publicités