Le samedi 13 mai, lors de la soirée Excès d’Rock, le groupe de pop folk et rock Bertily montait pour la première fois sur la scène du Camji et répondait à nos questions ! 

Sound Reporters : En tant qu’artiste, qu’est-ce qui est le plus difficile selon vous ? Se lancer ? Percer ? Vivre de sa musique ?

Bertily : Percer n’est pas notre but premier, le plus important est de s’amuser et de prendre du plaisir sur scène.

Sound Reporters : En tant qu’artiste amateur, quel serait votre ultime objectif ? Vous professionnaliser ?

Bertily : Toujours de se faire plaisir sur scène, pouvoir jouer plus ne serait pas négatif, mais on n’en fait pas un but ultime.

Sound Reporters : Quel est votre plus grand soutien dans votre entourage ?

Bertily : C’est notre soutien à nous, en tant que musiciens.

Sound Reporters : Avez-vous rencontré, accompagné ou joué devant un artiste assez connu ? Si non, avec qui rêveriez-vous de collaborer ? 

Ludovic : J’ai rencontré Michael Jones, je lui ai déjà envoyé des compos. On s’appelle par moments et je sais que le jour où Bertily aura sorti un album je lui enverrai, et le but c’est vraiment qu’il me donne un avis, puis un jour de faire sa première partie .

Sound Reporters : À part vous-même, qui aimeriez-vous être ?

Bertily : On est bien en nous-mêmes !

Sound Reporters : Quelle chanson vous correspond le mieux ?

Bertily : « Des vies » de Goldman, et dans nos chansons ce serait  « Les règles du jeu » .

Sound Reporters : Quel son ou bruit illumine votre journée ?

Bertily : Les tondeuses le dimanche (rires), mon baladeur avant de dormir.

Interview réalisée par Esteban, Alex. Photos: Marylou et Enki

Publicités